A propos

Bonjour,

Je m’appelle Danna Parnes. Je suis avocate depuis 1999 et médiatrice agréée en médiation familiale et commerciale. Je suis mère de famille, de deux enfants, Itamar et Raphael.

Je suis titulaire d’une licence de droit (LL.B.) et d’une maîtrise de droit (LL.M.) de l’Université de Tel-Aviv, je parle l’hébreu, l’anglais et le français, langues dans lesquelles j’exerce ma profession de médiatrice. Je suis spécialiste des procédures contractuelles et des conflits familiaux et commerciaux.

Je suis médiatrice agréée par l’administration des tribunaux pour le processus de médiation légale (première rencontre de médiation imposée en Israël pour les litiges de droit civil), pour les tribunaux des affaires familiales et les tribunaux rabbiniques, et figure sur les listes des tribunaux des affaires familiales.

De plus, je dirige des cours de médiation, anime des ateliers et des conférences dans ce domaine et je suis membre de l’équipe d’orientation du Centre israélien de la Médiation (Gome-Gevim).

Je suis médiatrice familiale dans de nombreux domaines : médiation avant divorce, médiation dans les litiges successoraux, médiation pour la coparentalité et médiation intergénérationnelle.

Mandataire agréée pour les divorces par consentement mutuel (« collaborative divorce ») dans le cadre de l’Association internationale des chefs de police (IACP).

Médiatrice dans le domaine des affaires y compris les litiges entre partenaires commerciaux, entre professionnels et prestataires de services, entre entreprises et particuliers, ainsi que dans le domaine des relations de travail.

Par ailleurs, je fais partie du jury du Concours International de Médiation de la Chambre de Commerce Internationale à Paris, dans le cadre duquel des équipes provenant d’universités du monde entier s’affrontent au cours de processus de négociations et de médiations.

J’interviens en outre comme médiatrice dans plusieurs centres de médiation communautaires en Israël, sur une base bénévole.

Expérience professionnelle: Avant de me tourner vers le domaine de la médiation, j’ai été conseillère et assistante de l’Ambassadeur d’Israël auprès de l’UNESCO à Paris. Dans cette fonction, j’ai assuré un rôle diplomatique et de médiation de facto entre les représentants de différents pays. Mon activité tournait, entre autres, autour de la préservation des sites du patrimoine mondial en Israël.

Mon expérience professionnelle, à la fois juridique et dans le monde des affaires avec une longue expérience du terrain, me permet de pratiquer un processus de médiation unique en son genre. Avocate d’origine, prenant en compte à la fois les aspects psychologiques, sociaux et comportementaux des parties, je les guide vers le dialogue direct, pour tenter de les amener à trouver la solution la mieux adaptée pour elles. Le processus de médiation est tourné vers l’avenir et peut aboutir à la formulation d’un accord qui accompagnera les parties pour les années à venir.

Ce que je crois

J’aime les êtres humains et suis très optimiste par nature. Par conséquent, je crois en la capacité des individus à trouver les solutions les meilleures pour eux-mêmes, en temps de difficulté et de crise. Parfois, il est nécessaire de leur éclairer le chemin. Ce processus est réalisé de manière optimale dans le cadre d’une médiation, qui est une démarche structurée avec des règles ordonnées et des principes directeurs. Les parties du conflit ont besoin de temps pour réaliser un processus et parfois aussi pour surmonter les obstacles psychologiques, mais le résultat en vaut la peine. En tant que médiatrice expérimentée, je suis heureuse de voir comment les processus que j’accompagne portent de véritables fruits.

Je crois fermement à la médiation, d’abord et avant tout en tant que conception sociale, qui donne aux parties la possibilité de prendre les meilleures décisions pour elles-mêmes et d’y incorporer les valeurs auxquelles elles croient, dans le respect mutuel de chacune d’entre elles.

Ma vision de la médiation est « holistique », et s’exprime par le fait que les résultats des processus que je guide sont optimaux non seulement pour les parties en tant que telles, mais aussi pour d’autres facteurs, qui ne sont pas directement impliqués dans le processus mais peuvent être affectés par ses résultats (par exemple les enfants dans le cas d’un divorce).

Par conséquent, je ressens une grande satisfaction lorsque les parties arrivent à des accords et des solutions qui leur apportent les meilleurs résultats. Je crois que la médiation a le potentiel de promouvoir des valeurs sociales centrales de responsabilité, d’égalité et de respect mutuel.

Domaines de spécialité dans la médiation :

  • Médiation familiale
  • Médiation de problèmes de couple, retour à la normale- divorce
  • Médiation inter-générations, tutelles, sujets financiers, testament et conflit d’héritage
  • Divorce à l’amiable
  • Garde alternée
  • Médiation commerciale
  • Médiation employé - employeur
  • Médiation propriété immobilier
  • Médiation pour tribunaux « Mahut «  - (Rencontre d’information, connaissance et coordination)
  • Médiation en ligne
  • Procuration continue

Qu’est-ce que la médiation ?

La médiation de processus dirigé par une médiatrice qui est une personne neutre pour relier dans un dialogue les parties prenantes. Durant le processus de médiation, les parties se parlent de manière directe, avec respect avec toute l’attention et le respect mutuel pour construire une base de confiance, nécessaire dans ce processus.